Publié le 12 Mars 2014

Le dérangeur et le clandestin.


Il y a deux postures qui peuvent être adoptées face à l'institution. Nous parlons ici de l’institution philosophique académique et pas seulement. Celle du dérangeur et celle du clandestin.


La première consiste à se brûler un peu les doigts pour vérifier seulement que c'est chaud. Dès lors que vous prenez votre envol, il faut peut-être savoir claquer la porte, geste paradoxal si l'on pense à Pierre Boulez qui était homme d'institution, en retour, mais n'a pas hésiter à se brouiller avec ses maîtres. Au final, le gens saisi par l'interminable de l'institution, ce que n'est pas exactement une entreprise qui périclite dès lors qu'elle est innovante sans entrepreneur qui indique le sillon à tracer, qui pioche dans les innovations.
La seconde posture tient du "prodeo larvatus", adopté par toutes les personnes qui se sont fait un nom, comme Descartes ou Heidegger, qui a attendu d'être en poste pour dire qu'il pensait n'en déplaise à Husserl. Cette posture permet de se prémunir des retour un peu corrosif, car les gens n'aime pas que vous indiquiez des positivités au-delà de leur propre négativité ou routine. Il y a fort heureusement des gens à l'affût de la nouveauté, qui ont une nécessité compulsive à s'abreuver de nouveauté.
[lire la suite]

Voir les commentaires

Rédigé par Anthony Le Cazals

Publié dans #Pensées

Publié le 1 Mars 2014


Ukraine : comprendre les origines de la crise en 5 minutes par lemondefr

 

Voici la vision de la télévision russe on peut voir à la 51e minute la manière dont il confonde deux adjectif russes "russe de bationalité" et "russophone"

UKRAINE / Odessa is steady, I repeat, Odesa is steady.
Pépartition ethnique par région en Rouge les russes et en jaune les ukrainiens

Pépartition ethnique par région en Rouge les russes et en jaune les ukrainiens

La composition par nationalité de l'Ukraine (la colonne n-skye est pour les russes). Classement en partie débile puisque beaucoup d'!Ukrainiens sont de double origine et que beaucoup d'ukrainines parle le Russe comme langue maternelle (C'est la langue principale de Karkov, d'Odessa, de Donetsk, quand vous vous balader dans la rue)? Il y a même très peu de cours de russe c'est un peu comme si vous appreniez le patois (il n'y a pas de cours pour cela). Parfois même on en arrive à de drôles de situation où des ukrainiens russophone dans les pays baltes se sentent plus russes (beaucoup ont émigré là-bas sous Staline).

 

 

Ouverture géopolitiques

La bataille du dniepr : Kiev défie Moscou

Rapprochement Jeune Moldavie et Europe (en subversion de la dictature communiste). Déjà la Moldavie aspire pour sa jeune génération à fusionner avec la Roumanie et ainsi à intégrer l'union européenne (source France24).

Voir les commentaires

Rédigé par Anthony Le Cazals

Publié le 14 Février 2014

Je devrai errer seul...


Jacques Derrida

 Gilles Deleuze, Jean-François Lyotard, Maurice de Gandillac, Pierre Klossowski, Jacques Derrida, Bernard Pautrat, au colloque Nietzsche, aujourd'hui ? Cerisy, 1972©archives Pontigny-Cerisy  (www.ccic-cerisy.asso.fr)

Gilles Deleuze, Jean-François Lyotard, Maurice de Gandillac, Pierre Klossowski, Jacques Derrida, Bernard Pautrat, au colloque Nietzsche, aujourd'hui ? Cerisy, 1972©archives Pontigny-Cerisy (www.ccic-cerisy.asso.fr)

Trop à dire et je n'ai pas le coeur pour cela aujourd'hui. Il y a trop
à dire de ce qui nous est arrivé ici, de ce qui m'est arrivé à moi aussi, avec
la mort de Gilles Deleuze, avec une mort que nous avons crainte sans doute
(le sachant si malade), mais tout de même, avec cette mort ici (cette
Mort-ci) cette image inimaginable, dans son évenement, qui irait
approfondir toujours plus loin, si c'était possible, la douleur infinie d'un
autre événement.

Deleuze le penseur est, par dessus tout, le penseur de l'événement et
toujours de cet événement ici (cet évenement-ci). Il est resté le penseur de
l'événement du commencement jusqu'à la fin. J'ai relu ce
qu'il a dit de l'événement, déjà en 1969, dans un de ses livres les plus
célébrés, "la Logique de Sens". Il cite Joe Bousquet ("à mon inclination
pour la mort," a dit Bousquet, "qui était un échec de la volonté") ; puis il
continue : "de cette inclination à ce regret, il n'y a, dans un certain
respect, aucun changement sauf un changement de la
volonté, une sorte de saut sur place du corps entier
qui échange son organique devenir pour un spirituel devenir.
Maintenant, cela ne présume pas exactement de ce qui arrive, mais
quelque chose 'enquoi' - qui arrive -, quelque chose encore pour venir qui
serait compatible avec ce qui arrive, conformément aux lois d'une conformité
obscure, pleine d'humour : L'Événement. C'est dans ce sens que 'l'Amor
fatiis' fait un avec la lutte des hommes libres " (On devrait le citer sans
cesse).

Il y a trop pour dire, oui, selon le temps qui m'a été donné, avec plusieurs
de ma "génération", de partager avec Deleuze ; pour la bonne fortune,
j'avais pensé lui adresser des remerciements en pensant à lui.
Depuis le commencement tous ses livres (mais par dessus tout Nietzsche,
"Différence et Répétition", "La Logique de Sens") ont été pour moi non
seulement, bien sûr, des provocations à penser, mais chaque fois, la troublante,
la très troublante - si troublante - expérience d'une proximité ou d'une affinité presque
totales dans "les thèses" - s'il est possible de le dire - par des distances
trop évidentes dans ce que j'appellerais, faute de mieux, "le geste", "la
stratégie", "la façon" : d'écriture, de conversation, peut-être de lecture.
En ce qui concerne "les thèses" (mais le mot ne convient pas) et
particulièrement la thèse concernant une différence qui n'est pas
réductible à l'opposition dialectique, une
différence "plus profonde" qu'une contradiction (Différence et Répétition), une
différence dans l'affirmation joyeusement répétée ("oui, oui"), le fait
de tenir compte du simulacre, Deleuze reste sans doute malgré tant de
dissemblances, celui dont je me considérerai toujours le plus proche parmi
toute cette "génération". Je n'ai jamais ressenti "l'objection" la plus
légère surgir dans moi, même pas une virtuelle, contre n'importe lequel de
ses discours, même si je me suis fait une occasion de
bougonner contre telle ou telle proposition dans "L'Anti-oedipe" (je lui ai
parlé de cela un jour où nous revenions ensemble en voiture de l'Université Nanterre,
après une défense de thèse sur Spinoza), ou peut-être contre l'idée que la
philosophie consiste dans "la création" de concepts. Un jour, je voudrais
expliquer comment un tel accord sur "le contenu" philosophique n'exclut
jamais toutes ces différences qu'aujourd'hui encore je ne sais comment
nommer ou placer.(Deleuze avait accepté l'idée de publier, un jour, une
longue conversation improvisée entre nous sur ce sujet et ensuite nous avons dû
attendre, attendre trop longtemps.) Je sais seulement que ces différences
quittaient la pièce pour aucune autre raison que l'amitié entre
nous. À ma connaissance, aucune ombre, aucun signe n'a jamais indiqué le
contraire. Une telle chose est si rare dans le milieu qui était le nôtre que
je veux en faire note ici, à ce moment. Cette amitié ne s'est pas arrêtée
seulement (pour le dire autrement) du fait que nous ayons les mêmes ennemis.
Nous nous sommes vus peu, c'est vrai, particulièrement dans les années
dernières. Mais je peux toujours entendre le rire de sa voix, un peu rauque,
me dire tant de choses dont j'aime me souvenir au pied de la lettre : "Mes
voeux les meilleurs, tous mes voeux les meilleurs," m'a-t-il chuchoté avec
une ironie amicale l'été de 1955 dans la cour du Sorbonne, alors que j'étais
confronté à l'échec de mon examen d'agregation. Ou bien, avec la même
sollicitude des aînés : "il me fait de la peine de vous voir
dépenser tant de temps pour cette institution (le Collège International de
Philosophie). Je préférerais que vous ayez écrit..." Et ensuite, je me rappelle
les dix jours mémorables du colloque Nietzsche à Cerisy, en 1972 et puis plusieurs,
beaucoup d'autres moments passés qui font, et sans aucun doute aussi avec
Jean-Francois Lyotard (qui s'y trouvait également), que je me ressente tout à fait seul,
survivance et mélancolie aujourd'hu, dans ce qui est appelé par ce mot
épouvantable, et quelque peu faux, "une génération". Chaque mort est unique,
bien sûr et donc inhabituelle, mais que peut-on dire de l'inhabituel quand, De Barthes à
Althusser, de Foucault à Deleuze, elle se multiplie de cette façon dans la
même "génération", comme en série - et Deleuze était aussi le philosophe de
la singularité périodique - de toutes ces fins rares ?


Oui, tous aurons aimé la philosophie. Qui peut le nier ?
Mais, c'est vrai, (il l'a dit), Deleuze était, parmi sa "génération", celui
qui en a "fait /fabriqué" (faisait) le plus gaiement, le plus innocemment.
Il n'aurait pas aimé, je pense, le mot "le penseur" que j'ai utilisé plus haut.
Il aurait préféré "le philosophe." À cet égard, il a revendiqué d'être "le plus
innocent (le plus exempt de culpabilité) à pratiquer /fabriquer la philosophie" (Negociation).
C'était sans doute la condition de laisser une marque profonde sur la philosophie de
ce siècle, la marque qui restera son propre, incomparable. La marque
d'un grand philosophe et d'un grand professeur. L'historien de la
philosophie qui a continué une sorte d'élection configurative de sa généalogie propre (les
Stoiciens, Lucrèce, Spinoza, Hume, Kant, Nietzsche, Bergson, etc) était
aussi un inventeur de la philosophie qui ne se ferme jamais à quelque "royaume"
philosophique (il a écrit sur la peinture, le cinéma et la littérature,
Bacon, Lewis Carroll, Proust, Kafka, Melville, etc). Et
puis je veux dire précisément ici que j'ai aimé et admiré
sa voie - toujours irréprochable - de négociation avec l'image, les
journaux, la télévision, la scène publique et les transformations qu'elle a
subies au long des dix années passées. Économie et retraite vigilante. J'ai
éprouvé de la solidarité avec ce qu'il a fait et dit à cet égard, par
exemple dans un interview pour Liberation au moment de Mille Plateaux (dans la veine
de son pamphlet de 1977). Il a dit : "il faudrait savoir ce qui arrive actuellement
dans le royaume des livres. Pendant plusieurs années maintenant, nous avons
vécu une période de réaction dans chaque domaine. Il n'y a aucune raison de penser
que les livres doivent être épargnés de cette réaction.
Le peuple est dans le processus de ce qui élabore pour nous un espace
littéraire, aussi bien que des espaces juridiques, économiques et politiques,
qui sont complètement réactionnaires, préfabriqués et accablants/écrasants.
Il y a ici, je crois, une entreprise systématique que Liberation aurait du analyser.
"C'est" "bien pire qu'une censure," a-t-il ajouté, mais cette spériode de sécheresse
ne durera pas nécessairement." Peut-être, peut-être.

Comme Nietzsche et Artaud, comme Blanchot et d'autres admirations
partagées, Deleuze n'a jamais perdu de vue cette alliance entre la nécessité
et l'aléatoire, entre le chaos et l'inopportun. Quand j'écrivais sur Marx au
plus mauvais moment, il y a trois ans, j'ai été encouragé quand j'ai appris
qu'il planifiait d'en faire autant pour sa part. Et j'ai relu ce soir ce qu'il avait
dit en 1990 sur ce sujet : "... Felix Guattari et moi sommes toujours restés
des Marxistes, dans deux manières différentes peut-être, mais ensemble.
Nous ne pouvons croire d'une philosophie politique ce qui ne centrerait pas
autour de l'analyse de capitalisme et de ses événements. Ce qui nous intéresse
le plus est l'analyse du capitalisme comme un système immanent qui repousse
constamment ses propres limites et qui toujours les trouve de nouveau
à une plus grande échelle, parce que la limite est le capital lui-même. "


Je continuerai à recommencer pour lire Gilles Deleuze pour
apprendre et je devrai errer seul dans cette longue conversation que
nous étions supposés tenir ensemble. Ma première question, je pense,
aurait concerné Artaud, son interprétation "du corps sans organe," et le mot
"l'immanence" sur laquelle il insistait toujours, pour le faire ou lui laisser dire
quelque chose qui, sans doute nous reste encore secret. Et j'aurais essayé de
lui dire pourquoi sa pensée ne m'a jamais quitté, pendant
presque quarante ans. Comment pourrait-on faire ainsi dorénavant ?


Fast Trad
Louise D.

-------------------

I'll have to wander all alone...
By Jacques Derrida

Too much to say, and I don't have the heart for it today. There is too
much to say about what has happened to us here, about what has also happened
to me, with the death of Gilles Deleuze, with a death we no doubt feared
(knowing him to be so ill), but still, with this death here (cette mort-ci),
this unimaginable image, in the event, would deepen still further, if that
were possible, the infinite sorrow of another event. Deleuze the thinker is,
above all, the thinker of the event and always of this event here (cet
evenement-ci). He remained the thinker of the event from beginning to end. I
reread what he said of the event, already in 1969, in one of his most
celebrated books, The Logic of Sense. He cites Joe Bousquet ("To my
inclination for death," said Bousquet, "which was a failure of the will"),
then continues: "From this inclination to this longing there is, in a
certain respect, no change except a change of the will, a sort of leaping in
place (saut sur place) of the whole body which exchanges its organic will
for a spiritual will. It wills now not exactly what occurs, but something
inthat which occurs, something yet to come which would be consistent with
what occurs, in accordance with the laws of an obscure, humorous conformity:
the Event. It is in this sense that the Amor fatiis one with the struggle of
free men" (One would have to quote interminably).

There is too much to say, yes, about the time I was given, along with so
many others of my "generation," to share with Deleuze; about the good
fortune I had of thinking thanks to him, by thinking of him. Since the
beginning, all of his books (but first of all Nietzsche, Difference and
Repetition, The Logic of Sense) have been for me not only, of course,
provocations to think, but, each time, the unsettling, very unsettling
experience - so unsettling - of a proximity or a near total affinity in the
"theses" - if one may say this - through too evident distances in what I
would call, for want of anything better, "gesture," "strategy," "manner": of
writing, of speaking, perhaps of reading. As regards the "theses" (but the
word doesn't fit) and particularly the thesis concerning a difference that
is not reducible to dialectical opposition, a difference "more profound"
than a contradiction (Difference and Repetition), a difference in the
joyfully repeated affirmation ("yes, yes"), the taking into account of the
simulacrum, Deleuze remains no doubt, despite so many dissimilarities, the
one to whom I have always considered myself closest among all of this
"generation." I never felt the slightest "objection" arise in me, not even a
virtual one, against any of his discourse, even if I did on occasion happen
to grumble against this or that proposition in Anti-Oedipus(I told him about
it one day when we were coming back together by car from Nanterre
University, after a thesis defense on Spinoza) or perhaps against the idea
that philosophy consists in "creating" concepts. One day, I would like to
explain how such an agreement on philosophical "content" never excludes all
these differences that still today I don't know how to name or situate.
(Deleuze had accepted the idea of publishing, one day, a long improvised
conversation between us on this subject and then we had to wait, to wait too
long.) I only know that these differences left room for nothing but
friendship between us. To my knowledge, no shadow, no sign has ever
indicated the contrary. Such a thing is so rare in the milieu that was ours
that I wish to make note of it here at this moment. This friendship did not
stem solely from the (otherwise telling) fact that we have the same enemies.
We saw each other little, it is true, especially in the last years. But I
can still hear the laugh of his voice, a little hoarse, tell me so many
things that I love to remember down to the letter: "My best wishes, all my
best wishes," he whispered to me with a friendly irony the summer of 1955 in
the courtyard of the Sorbonne when I was in the middle of failing my
agregation exam. Or else, with the same solicitude of the elder: "It pains
me to see you spending so much time on that institution (le College
International de Philosophie). I would rather you wrote..." And then, I
recall the memorable ten days of the Nietzsche colloquium at Cerisy, in
1972, and then so many, many other moments that make me, no doubt along with
Jean-Francois Lyotard (who was also there), feel quite alone, surviving and
melancholy today in what is called with that terrible and somewhat false
word, a "generation." Each death is unique, of course, and therefore
unusual, but what can one say about the unusual when, from Barthes to
Althusser, from Foucault to Deleuze, it multiplies in this way in the same
"generation," as in a series - and Deleuze was also the philosopher of
serial singuarity - all these uncommon endings?

Yes, we will all have loved philosophy. Who can deny it? But, it's true,
(he said it), Deleuze was, of all those in his "generation," the one who
"did/made" (faisait) it the most gaily, the most innocently. He would not
have liked, I think, the word "thinker" that I used above. He would have
preferred "philosopher." In this respect, he claimed to be "the most
innocent (the most devoid of guilt) of making/doing philosophy"
(Negotiations). This was no doubt the condition for his having left a
profound mark on the philosophy of this century, the mark that will remain
his own, incomparable. The mark of a great philosopher and a great
professor. The historian of philosophy who proceeded with a sort of
configurational election of his own genealogy (the Stoics, Lucretius,
Spinoza, Hume, Kant, Nietzsche, Bergson, etc.) was also an inventor of
philosophy who never shut himself up in some philosophical "realm" (he wrote
on painting, the cinema, and literature, Bacon, Lewis Carroll, Proust,
Kafka, Melville, etc.). And then, and then I want to say precisely here that
I loved and admired his way -- always faultless -- of negotiating with the
image, the newspapers, television, the public scene and the transformations
that it has undergone over the course of the past ten years. Economy and
vigilant retreat. I felt solidarity with what he was doing and saying in
this respect, for example in an interview in Liberationat the time of the
publication of A Thousand Plateaus(in the vein of his 1977 pamphlet). He
said: "One should know what is currently happening in the realm of books.
For several years now, we've been living in a period of reaction in every
domain. There is no reason to think that books are to be spared from this
reaction. People are in the process of fabricating for us a literary space,
as well as judicial, economic, and political spaces, which are completely
reactionary, prefabricated, and overwhelming/crushing. There is here, I
believe, a systematic enterprise that Liberationshould have analyzed." This
is "much worse than a censorship," he added, but this dry spell will not
necessarily last." Perhaps, perhaps.

Like Nietzsche and Artaud, like Blanchot and other shared admirations,
Deleuze never lost sight of this alliance between necessity and the
aleatory, between chaos and the untimely. When I was writing on Marx at the
worst moment, three years ago, I took heart when I learned that he was
planning to do so as well. And I reread tonight what he said in 1990 on this
subject: "...Felix Guattari and I have always remained Marxists, in two
different manners perhaps, but both of us. It's that we don't believe in a
political philosophy that would not be centered around the analysis of
capitalism and its developments. What interests us the most is the analysis
of capitalism as an immanent system that constantly pushes back its proper
limits, and that always finds them again on a larger scale, because the
limit is Capital itself."

I will continue to begin again to read Gilles Deleuze in order to learn,
and I'll have to wander all alone in this long conversation that we were
supposed to have together. My first question, I think, would have concerned
Artaud, his interpretation of the "body without organ," and the word
"immanence" on which he always insisted, in order to make him or let him say
something that no doubt still remains secret to us. And I would have tried
to tell him why his thought has never left me, for nearly forty years. How
could it do so from now on?


Translated by David Kammerman

Voir les commentaires

Rédigé par Paris 8 philo

Publié le 2 Février 2014

Je vous invite à consulter les apports à la philosophie, le second grand livre de Martin Heidegger. Certains passages sont "effrayants" comme le déclare le chantre d'Heidegger, François Fédier n'a peut-être pas mesuré la nature de ce qu'il traduisait.

 

 

Pour ceux qui douteraient du nazisme de Heidegger, je ne crois pas qu'il soit fait ici mention de sa correspondance avec un médecin d'Auschwitz, mais vous trouverez d'autres éléments consternants et surtout la manière dont il a utilisé Sartre, Beauvoir, Beaufret et Arendt pour se refaire une santé c'est peu dire apèrs son passage au sanatorium de Badenweiler, sa manière d'exprimer par un silence son implication dans le nazisme, après le "mental breakdown", dont il a fait état dans sa correspondance.Le Terrible commence à la moitié de la vidéo.

 

 

"The Hans Baden Sanatorium in Badenweiler is where Heidegger received medical attention for his mental breakdown after denazifiaction hearings in 1946. Safranski, Martin Heidegger, 351", cité dans Richard Askay and Jensen Farquhar, Of Philosophers and Madmen, p. 11.

Voir les commentaires

Publié le 26 Janvier 2014

SEMINAIRE / Les 4 épreuves du sens de Patrice Loraux

Le bon usage de la contre-évdence (à l'aude de de l'effoyable contre-évdience de Spinoza qu'est la'artefact de la Substance) ou contre-axiome.

But : trouver les moyens d'honorer et de négocier l'audace du rapport à ce qui est le plus difficile, à savoir le contenu qui peut être de l'ordre de la pensée (ou l'aporie de celle-ci) ou de l'ordre de la vie (comme attribut de la même contre-évidence)

 

- L'épreuve du par soi (effort de comprehension qui se fait seul et affronte l'aporie) - s'oppose à l'Autorité (psittacisme qui répète les propos de l'autorité). C'est le En capacité, l'autonmie du point de vue éléménetaire

- L'épreuve du par ailleurs, c'est-à-dire du dehors de la philosqophie ou de la philosophie qui se fait autrement. C'est le en dehors.

- L'épreuve du en retrait (comprenez les registres classiques qui sont plus ou moins en retrait) qui s'oppose à la terreur en ce que celle-ci ne comporte qu'un seul registre.

- L'épreuve du en tant que tel (ou l'en soi) qui s'opose au perspectivisme.

 

Je me suis permis de généraliser l'usage du terme épreuve en laison avec l'usage qu'en fait Luc boltanski pour désigner le capitalisme des années 60-90 et les expériences qu'il génère. L'ensemble du cours tapuscrit est disponible sur demande par mail. Pour éviter le psittacisme, ces 4 points sont aussi à rapprocher de ces deux extraits de Kant et de sa manière de catégoriser en 4 points :

 

 «  Les maximes du sens commun sont les suivantes : 1. Penser par soi-même ; 2. Penser en se mettant à la place de tout autre ; 3. Toujours penser en accord avec soi-même. La première maxime est la maxime de la pensée sans préjugés,  la seconde maxime est celle de la pensée élargie, la troisième maxime est celle de la pensée conséquente. La première maxime est celle d’une raison qui n’est jamais passive. On appelle préjugé la tendance à la passivité et par conséquent à l’hétéronomie de la raison ; de tous les préjugés le plus grand est celui qui consiste à se représenter la nature comme n’étant pas soumise aux règles que l’entendement de par sa propre et essentielle loi lui donne pour fondement et c’est la superstition. On nomme les lumières (Aufklärung ) la libération de la superstition ; en effet, bien que cette dénomination convienne aussi à la libération des préjugés en général, la superstition doit être appelée de préférence (in sensu eminenti) un préjugé, puisque l’aveuglement en lequel elle plonge l’esprit, et bien plus qu’elle exige comme une obligation, montre d’une manière remarquable le besoin d’être guidé par d’autres et par conséquent l’état d’une raison passive. En ce qui concerne la seconde maxime de la pensée nous sommes bien habitués par ailleurs à appeler étroit d’esprit (borné, le contraire d’élargi) celui dont les talents ne suffisent pas à un usage important (particulièrement à celui qui demande une grande force d’application). Il n’est pas en ceci question des facultés de la connaissance, mais de la manière de penser et de faire de la pensée un usage final ; et si petit selon l’extension et le degré que soit le champ couvert par les dons naturels (die Naturgabe) de l’homme, c’est là ce qui montre cependant un homme d’esprit ouvert (von erweiterter Denkungsart) que de pouvoir s’élever au-dessus des conditions subjectives du jugement, en lesquelles tant d’autres se cramponnent, et de pouvoir réfléchir sur son propre jugement à partir d’un point de vue universel (qu’il ne peut déterminer qu’en se plaçant au point de vue d’autrui). C’est la troisième maxime, celle de la manière de penser conséquente, qui est la plus difficile à mettre en œuvre ; on ne le peut qu’en liant les deux premières maximes et après avoir acquis une maîtrise rendue parfaite par un exercice répété. On peut dire que la première de ces maximes est la maxime de l’entendement, la seconde celle de la faculté de juger, la troisième celle de la raison. »
Kant, la Critique de la faculté de juger, 1790, Vrin, p. 127.128. Traduction: Alexis Philonenko.

 

« Exiger de l’homme la sagesse, en tant qu’elle est l’idée d’un usage pratique de la raison qui soit parfait et conforme aux lois, c’est beaucoup trop demander ; mais même sous sa forme la plus rudimentaire un homme ne peut pas l’inspirer à un autre ; chacun doit en être l’auteur lui-même. Le précepte pour y parvenir comporte trois maximes directrices : 1) penser par soi-même ; 2) se penser (dans la communication avec les hommes) à la place de l’autre ; 3) penser toujours en accord avec soi-même »
Kant, Anthropologie du point de vue pragmatique, 1797, Vrin, p. 71, Traduction:  Michel Foucault.

 

 

Voir les commentaires

Publié le 26 Janvier 2014

UKRAINE / Les lois de la dictature

Les lois de la dictature


Deux articles tirés de la Wikipedia, l'encyclopédie libre ukrainienne. Le second averti des risques sur la remise en cause des publications wikipédia

«Les lois de la dictature» [1] [2] [3] ou «lois Manuel" [4] [5] [6] - un paquet de lois adoptées par la Verkhovna Rada d'Ukraine sur jeudi 16 Janvier 2014 ans, et en dépit de vives critiques [7 ] [8] [9] [10] [11] [12] , signé par le président de la 17e jour Janvier [13] . Les lois adoptées par vote à main levée [4] , sans l'utilisation de la «Conseil» et sans débat, les textes sont devenus disponibles qu'après députés ont voté pour eux [14] . Ces lois, selon la plupart des experts restreignent les droits des citoyens, de donner aux autorités publiques une plus grande latitude dans les manifestants de pénalité et sont destinées à criminaliser l'opposition et la société civile .

L'adoption de lois était une réaction à gouvernement protestations de masse des citoyens . [15] Lois emprunter dans une certaine mesure les normes de la législation russe [16] , certaines règles plus strictes que leurs homologues russes [17] [18] . Un exemple d'un prêt direct est inscrit dans la loi la notion d'activités extrémistes et agent étranger.

Au lieu de cela, le Parti des régions soulignent la légitimité des décisions et leurs effets bénéfiques sur la situation en Ukraine [4] .

Pour la première fois l'expression "lois dictatoriales" a été utilisé dans la déclaration d'opposition faction "Rodina", publié 16 Janvier à 17:53 [19] . Ils sont aussi appelés «lois de police» [20] .
Nuvola apps kview.svg Les images externes
Searchtool.svg    Mouvement historique "honnête" miroir
Teneur

    1 Liste des lois
    2 Contexte
    3 voix. Entrée en vigueur
        3.1 Publication officielle
        3.2 Entrée en vigueur
    4 Résumé et signification
    5 Réactions en Ukraine
        5.1 La réaction des politiciens
        5.2 La réponse de la société civile
        5.3 Réaction Square et tentative d'exiger la suppression de
        5.4 communautés de réaction
        5.5 Réaction du MAE de l'Ukraine
        5,6 conséquences économiques probables
    6 La réaction du monde
        6.1 Estimations des médias du monde entier
    7 tentatives pour annuler
    8 Notes
    9 Liens
    10 Voir. aussi

Liste des lois

    VII-721 "Sur les amendements à la Loi de l'Ukraine« Sur le système judiciaire et le statut des juges »et les règles de procédure pour les mesures supplémentaires pour protéger la sécurité des citoyens" (projet numéro 3879 [21] ) (aussi connu comme la loi Kolesnichenko - Oleinik [11] [22] [ 23] )
    VII-723 "Sur les amendements à certains actes législatifs de l'Ukraine concernant la responsabilité pour les infractions administratives dans le domaine de la sécurité routière , enregistrés automatiquement "( projet numéro 3855 [24] )
    VII-722 "Sur les amendements à certains actes législatifs de l'Ukraine concernant la responsabilité pour les infractions administratives pendant les matches de football " (projet numéro 3837 [25] )
    VII-731 "Sur les amendements à la Loi de l'Ukraine« Sur l'élimination des impacts négatifs et empêcher la poursuite et le châtiment des individus sur les événements qui ont eu lieu lors de rassemblements pacifiques "" (projet numéro 3893 [26] )
    VII-725 "Sur les amendements à la Code de procédure pénale de l'Ukraine concernant la correspondance de la procédure pénale » (projet numéro 3587 [27] )
    VII-724 "sur les amendements au Règlement de procédure de la Verkhovna Rada d'Ukraine " (projet numéro 3883 [28] )
    VII-728 "Sur les amendements à l'article 297 du Code pénal de l'Ukraine concernant la responsabilité pour la destruction ou la profanation de monuments érigés à la mémoire de ceux qui ont combattu le nazisme pendant la Seconde Guerre mondiale - la soviétique soldats libérateurs, les membres des mouvements de guérilla, le métro victimes de la persécution nazie et soldats et Casques bleus internationalistes "(projet numéro 2178 [29] )
    VII-729 "Sur les amendements au Code pénal de l'Ukraine concernant la responsabilité pour la négation ou la justification des crimes du fascisme " (projet numéro 2179 [30] )
    VII-726 "Sur les amendements à la Loi de l'Ukraine« Sur gratuit d'aide juridique " sur le report de l'entrée en vigueur des dispositions du paragraphe 6 du chapitre VI «Dispositions transitoires» "(projet numéro 3792 [31] ).

Préhistoire

comparaison textuels à la loi russe ( [1] [2] ) suggère une non-aléatoire et leur similitude frappante [32] , des règles plus strictes que leurs homologues russes [33] [34] . Ainsi, un emprunt direct est introduit dans la législation de l'Ukraine, les idées extrémistes activités et agent étranger.

La plupart des projets de loi ont été enregistrés quelques jours avant le vote et n'ont pas subi tous les tests de la communauté, académique et les milieux professionnels.

Selon envoyé par 25 Janvier 2014 a démissionné en tant que chef de l'Institut national d'études stratégiques pour Andrew Ermolaeva lois préparés sans la participation d'experts de l'Institut, et leur décision a été une surprise pour lui. «Les lois adoptées sans rapport avec la loi ne sont pas "que les documents adoptés contraires aux droits de l'homme [35] .
[Icône]     Cet article exige l'expansion .
Vote. Entrée en vigueur
[Icône]     Cet article exige l'expansion .

La veille entre le gouvernement et l'opposition allaient parle exactement comment sera le projet de budget. [4] Dans la matinée étaient dans leurs bureaux verrouillé Volodymyr Rybak et son adjoint Igor Kalyetnik , mais ce n'était pas une surprise pour le haut-parleur.

L'adoption du budget sous la direction d'Igor Kalyetnik planifiée à l'avance. Cependant, le fait que le premier vice-président commence à mettre sur les bulletins de vote d'autres projets de loi - certains d'entre eux même entendu des députés pour la première fois que dans la décision - ne vous attendez pas quelqu'un de l'opposition. [4]

Le vote était à main levée. Après avoir compté président de la commission Vladimir Oleynik confirmé que sans compter les mains levées lors du vote [36] .

Président Volodymyr Rybak violé deux dispositions de la loi sur la Verkhovna Rada après un vote à la majorité par la signature de mains plus tard, le même jour, janvier 16 lois. [37]

Ainsi, l'article 130, paragraphe 2 stipule que "le président du Parlement signes soumis à la loi de signature pas plus de deux et au plus tard cinq jours après sa soumission, sauf dans les cas prévus au présent règlement."

En outre, au paragraphe 3 de l'article 130 du Règlement stipule que le Président n'a pas le droit de signer la loi si "dans le cas de violations de la procédure législative prévue par le présent règlement, la conséquence peut être une annulation du vote ... MP en deux jours peut demander par écrit à la Verkhovna Rada d'Ukraine sur les ajustements raisonnables à la loi adoptée ". "Dans ce cas, le président de la Verkhovna Rada d'Ukraine n'a pas signé la loi sans examen de ces propositions par le Parlement dans les conditions prévues au présent règlement (article 48)," - a déclaré dans le Règlement.
Publication officielle

Malgré de nombreuses protestations et des appels à la communauté ukrainienne mondiale et ne pas publier le texte de la loi du 16 Janvier, ils ont été libérés le 21 Janvier 2014 , la journal "Voix de l'Ukraine" [38] et "Courrier gouvernemental» [39] .
Entrée en vigueur

Loi «portant modification de la Loi de l'Ukraine« Sur le système judiciaire et le statut des juges »et les règles de procédure pour les mesures supplémentaires pour protéger la sécurité des citoyens" députés du Parti des régions Vladimir Oleynik et Vadim Kolesnichenko entre en vigueur le jour suivant celui de sa publication dans la presse officielle, c'est à dire, 22 Janvier - dans la Journée de l'Unification et la liberté de l'Ukraine .

Dans ce sous-alinéa 5 du paragraphe 18 de la section I de la loi pertinente (la mise en place de la réglementation sur la vente de cartes SIM vertu de l'accord) est entré en vigueur le 1er mai 2014 année.

Loi sur les amendements au Règlement du Conseil suprême, ce qui simplifie la procédure d'autorisation de poursuite pénale, la détention ou l'arrestation des députés qui ont commis un crime, entre en vigueur le jour suivant la date de publication.

La loi «sur la responsabilité administrative pour les infractions dans le domaine de la sécurité routière, enregistrées automatiquement" entrera en vigueur un mois après la date de publication.

La loi sur la responsabilité pour les infractions administratives au cours de matches de football prendra effet six mois après la date de publication.

Loi sur les amendements au Code de procédure pénale concernant les procédures pénales par contumace entre en vigueur le jour suivant celui de sa publication - le 22 Janvier.

Loi sur l'exonération de la responsabilité pénale de réunion pacifique, qui a eu lieu du 21 Novembre to 26 Décembre entre en vigueur le jour suivant celui de sa publication, et doit être effectué dans un mois.

Loi «portant modification de la Loi de l'Ukraine« Sur l'aide juridique "" de reporter l'entrée en vigueur des dispositions du paragraphe 6 de l'article VI «Dispositions transitoires» entre en vigueur le jour suivant celui de sa publication.

La loi, qui est entrée responsables de la profanation de lieux de sépulture participants de la Seconde Guerre mondiale, entre en vigueur le jour suivant la date de publication.

La loi modifie le Code criminel en partie responsable de la négation ou la justification des crimes des nazis et de leurs partisans, entre en vigueur le jour suivant celui de sa publication. [40]
Le contenu et la signification

La loi contient un certain nombre de nouvelles restrictions, ainsi que de renforcer la responsabilité pour certains déjà fournies par les violations du droit, dont beaucoup ont trait à la participation à des manifestations. [41]
Un mouvement limité dans les colonnes de plus de cinq véhicules

Plus de cinq n'allaient pas

Pour le mouvement dans les colonnes de plus de cinq véhicules sans le consentement de la police qui a provoqué l'obstruction de la circulation introduit des amendes allant jusqu'à 850 hryvnia et la privation du droit de conduire pour une période de un à deux ans avec un possible retrait compensé voiture. [42]

La loi s'applique de facto et le cortège funèbre, la procession de mariage (ce qui est le Royaume-Uni Safir Consulting Group) [43] .

Violations vidéo automatique et photofixation circulation

Provision amendes pour des infractions routières qui sont résolus automatiquement. Dans ce cas, l'amende est la personne pour laquelle le véhicule est immatriculé (à l'exception des véhicules immatriculés à l'entreprise ou de l'organisation), pas le pilote.

Pour les infractions enregistrées automatiquement, ne peut être une amende au montant du minimum figurant dans la CAO pour la perpétration de l'infraction en cause.

Limite des médias

Punissable par les activités des agences de nouvelles et sans inscription de l'État »après la cessation de ses activités ou l'évasion re." Pour cette activité d'information prévue amende pouvant aller jusqu'à des milliers de limites d'exonération (17 mille), avec confiscation "des produits et moyens de production manufacturés."

Arrestation pour violation de la réunion

Violation de la loi de la tenue des réunions, rassemblements, défilés de rue et manifestations, y compris à des organismes gouvernementaux, les institutions, les entreprises, les maisons et autres biens des personnes est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 3400 euros et un emprisonnement maximal de dix jours. Auparavant, il était prévu qu'une amende, et sa taille maximale était de 425 USD.

Emprisonné pour un casque de protection

Le document établit la responsabilité de participer à des rassemblements ou réunions casque et un masque, ou d'autres moyens ou méthodes de camouflage pour éviter l'identification. Et aussi pour avoir participé à des manifestations dans l'habillement semblable à la forme de l'application de la loi. En suivant s'attendre à une amende de plus de quatre mille ou un emprisonnement maximal de 15 jours.

15 jours à une tente prévue

Installation sans l'autorisation de la police pour une tente de rallye ou d'autres petites formes architecturales et des conceptions, qui sont utilisés comme une étape désormais passible d'une amende de cinq mille ou un emprisonnement maximal de 15 jours. Autorisation pour l'installation de tentes et d'autres formes architecturales donne à la police.

Arrestation pour aider les protestations

Selon le document, toute personne fournissant des locaux de protestations non autorisées, des transports, de l'équipement ou de toute autre assistance sera puni d'une amende maximale de 10 200 USD ou un emprisonnement de dix jours. Auparavant, il était prévu que s'applique à 1700 USD.

Emprisonnement pour outrage au tribunal

Expressions d'outrage au tribunal après l'entrée en vigueur de la présente loi seront passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 5100 euros et un emprisonnement maximal de 15 jours. Auparavant, il était prévu que s'applique à 1700 USD.

Désactivez Internet

La loi prévoit une procédure pour restreindre l'accès aux ressources Internet qui violent la loi, sur la base de l'opinion d'experts.

Le nouveau taux des obligations de fournisseur par défaut de l'autorité de l'État d'éteindre Internet entraîne une amende pouvant aller jusqu'à 6800 euros.

Services Internet fournissant nécessitent une licence. Les opérateurs de télécommunication sont tenus maintenant d'acheter à leurs frais les moyens techniques nécessaires à la réalisation autorité compétente pour les opérations de recherche . Auparavant n'avez qu'à installer.

Désobéissance SBU

La nouvelle règle sur les lignes directrices de défaillance employés du Service de sécurité de l'Ukraine et qui entravent l'exercice de leurs fonctions implique une amende maximale de 1 700 USD, si re - jusqu'à 2500 USD.

Résultats non seulement contre la réception

Nous introduisons une nouvelle règle pour un protocole sur la violation administrative. Auparavant, la loi ne contient que la règle selon laquelle le protocole est un reçu remis personne, qui attirent responsabilité, maintenant il ya une nouvelle règle sur ce qu'il faut faire si une personne refuse de signer le protocole: assister à sa présentation «Comprendre le témoin d'un tel refus et présentation Protocole ou vidéo de ces faits ".

activités extrémistes et la calomnie

Le document introduit un nouvel article sur les activités extrémistes et de calomnies qui sont répartis notamment sur Internet, et impose une pénalité pour cela.Production et distribution de matériaux extrémistes dans les médias ou l'Internet maintenant passible d'une amende pouvant aller jusqu'à près de 14 mille amende ou d'emprisonnement ou d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans. Entre autres choses, extrémiste, par la loi, sont considérés comme matériau appelant à un changement violent de l'ordre constitutionnel et l'ingérence de responsables gouvernementaux et d'affaires.

Selon les amendements à la loi sur la liberté de conscience et de religion, l'église interdit les activités extrémistes.

Par la diffusion de fausses informations diffamer l'honneur et la dignité prévu une amende de 850 euros.

Pour diffamation, ce qui a été fait dans les médias ou sur Internet, fourni une amende de USD 5100 ou de service communautaire jusqu'à 240 heures, ou de travaux correctionnels de 1 an. Diffamation présumée avoir commis un crime grave peut obtenir rééducation par le travail ou un emprisonnement maximal de 2 ans.

En bloquant - six années

Le projet de loi introduit une nouvelle disposition relative aux sanctions pour bloquer l'accès à une maison ou d'autres biens. Pour ce faire, à condition que le bloc est réalisée par un groupe d'individus fournit jusqu'à six ans de prison.

Deux années de protestation du groupe

Participation à la violation de groupe de la peine aggravée de la paix. Car il peut maintenant poursuivre non seulement d'une amende ou d'arrestation pour jusqu'à six mois, mais à un emprisonnement de deux ans.

Autorisés à assister aux matches de football

Autorisés à assister aux matches de football est utilisé par le tribunal pour des infractions administratives dans les stades. Les billets pour le fan de football contiendra le nom complet.

Par entraver le travail - cinq ans

Nous introduisons une nouvelle forme de punition - pour bloquer les installations qui fournissent le gouvernement local et les organisations civiques afin d'empêcher le bon fonctionnement. Par ces actes punissables par la restriction de la liberté ou un emprisonnement maximal de cinq ans.

Informations sur la police et judiciaire

Restrictions sur la collecte et la diffusion d'informations sur les agents d'application de la loi et de leurs familles renforcé. De plus en plus comme une punition pour cet exemple, l'arrestation maximale sera désormais à trois mois et six.

De même, la responsabilité accrue pour la diffusion d'informations sur les juges et leurs familles, portant offensive.

Taxe sur les agents étrangers

Code des impôts introduit le concept d'associations publiques, agissant comme des agents étrangers. Il s'agit de ceux qui reçoivent des fonds de l'étranger et de participer à des activités politiques. Maintenant, ils doivent payer de l'impôt sur le revenu.
Drone RC avec une caméra fixée au-dessus de Lviv Yevromaydanom.

Tournage de l'air du complexe

Loi prévoit l'octroi de licences d'importation à l'Ukraine, le commerce et l'utilisation des avions sans pilote qui sont soumis à inscription dans le registre national des aéronefs civils.

Selon cette définition peut obtenir drones avec laquelle les militants maisons avec des fonctionnaires de l'air récemment loués.

Carte SIM passeport

Nous introduisons la notion de cartes de télécommunications d'identité (carte SIM, USIM carte, etc.) Fourniture de services de télécommunications utilisant cette carte est basée sur l'accord entre l'opérateur de télécommunications et le consommateur.

Levée de l'immunité parlementaire

Amendements à la loi sur le règlement prévoit une simplification des procédures de privation de député du peuple de l'immunité . Selon cette loi, la présentation du bureau du procureur de donner son consentement à des poursuites pénales ou d'arrêter la député du peuple est inclus dans l'ordre du jour de la Verkhovna Rada de tour sans vote et sans comité de base conclu, pour ainsi dire.

Lois idéologiques

Afficher des mains des députés du Parti des régions, le Parti communiste et un certain nombre de députés indépendants ont voté pour les deux lois idéologiques: la responsabilité de la profanation de monuments aux soldats soviétiques, ainsi que de l'opposition ou excuser les crimes du fascisme.
La réaction en Ukraine

    Voir. Aussi: Yevromaydan

La réaction des politiciens

Chef de IMPACT Vitali Klitschko jeudi, lors d'Yevromaydani dit que l'opposition a convoqué dimanche nouveau, la huitième Assemblée populaire sur Place de l'Indépendance à Kiev. [44] Il a appelé à se préparer à la grève nationale. [45]

Oleg Tyagnibok appelé jeudi l'événement «coup» i dit que "ces lois ont été adoptées d'une manière inconstitutionnelle et est donc illégitime." Selon Tiagnybok, ce mode tente régulièrement à «imiter» les relations au sein de l'État qui sont en Russie ou la Biélorussie. [46]

Iouri Loutsenko a appelé à la création de la place du Peuple avant et effectivement transformer en mouvement de résistance de un million de personnes. À son avis, «les lois - une prison de haute sécurité pour tous ceux qui se sent homme libre" et que maintenant est "un moment où vérifiés en pratique les paroles de l'hymne" âme et du corps, nous allons donner notre liberté "et c'est le moment de vérité ». [47]

Ioulia Timochenko dans une déclaration de la prison, a déclaré que le vote au Parlement le 16 Janvier Les députés pro-gouvernementaux ont commis un crime, et enfin aboli le parlementarisme en Ukraine. [48]
La réaction de la société civile

Plus d'une centaine d'ONG ont déclaré pleine mobilisation sur place de l'Indépendance à Kiev. [49]

Dans un communiqué, le Fonds international «Renaissance» indique que, dans la Verkhovna Rada "tenue sans précédent dans son attaque de l'audace sur les droits fondamentaux et les libertés civiles, qui jette un doute sur le caractère démocratique de l'Etat ukrainien et ouvre la voie à la répression massive contre ses citoyens". [50 ]

Union nationale des journalistes d'Ukraine , le Syndicat indépendant des médias et de la Commission de l'éthique journalistique ont exprimé leur ressentiment profond "détruire le journalisme indépendant" en Ukraine:
"     L'adoption de lois dictatoriales qui mettent en œuvre effectivement la censure et de la violence ciblée contre les journalistes par les représentants des structures de pouvoir indiquer que le pays est une attaque à grande échelle par le gouvernement sur ​​la profession journalistique [51]     "

Centre pour les réformes politiques et juridiques a fourni un avis juridique sur le processus d'adoption et le contenu de la loi [52] . Donc, en conclusion indique que les lois: restreindre la liberté de réunion, droit limité à un procès équitable, le droit de restreindre l'accès des citoyens à l'information et la criminalisation de la diffamation, de restreindre la liberté d'association.
Réaction Square et tentative d'exiger la suppression de
Rue Hrushevskoho 19 Janvier 2014, 23:17
La confrontation avec les troupes gouvernementales à la barricade

19 janvier à l'initiative des dirigeants Avtomaydanu commencé un cours pour préparer piquet permanent BP, suivie d'une demande de membres peregolosovat droit Kolesnichenko-Oleinik [53] . Pace a rencontré des unités militaires et "Berkut" dans la rue. Hrushevskoho et confrontation développées dans une longue bataille avec différents types d'armes blanches [54] . à 20:00 h. Il ya des bus ont été brûlés, environ 100 manifestants blessés, l'utilisation de matraques, grenades lacrymogènes avec des balles en caoutchouc et des canons à eau par les forces pro-gouvernementales et des pavés, des bâtons et des cocktails Molotov par des manifestants. Au début de Janvier 20 confrontation continue et ne se résorbent pas.

Le lendemain matin, le 20 Janvier, le gouvernement a accepté de ne pas entrer (ne pas publier ) de la dictature en place au moins jusqu'à la fin des négociations avec les dirigeants de l'opposition. Comme indiqué, «Les conditions pour entamer les négociations - il est l'abolition des« lois draconiennes "de la censure et de la persécution. Auparavant, ils ont convenu de ne pas publier des lois. Ensuite, ils entrent en vigueur. Ensuite, on désactive toutes les lois «draconiennes» au sein du Conseil " [55] . Malgré tout cela, le journal "La Voix de l'Ukraine" pour 21/01/2014 a été publié et lancé sa propagation. En conséquence, 22/01/2014 00h00, la plupart des lois de la dictature sont efficaces [56] , la loi 723-VII - sur 21/02/2014 et la loi 722-VII - 6 mois.

    Voir. Aussi: l'assaut près du stade nommé Lobanovskogo (Janvier 2014)

La réaction du monde

Les diplomates occidentaux en quelques heures après la session parlementaire apporté sa réaction aux événements du Conseil. [4] «Je suis inquiet parce que de la manière dont le vote a été par certaines lois au Parlement," - a écrit dans son microblog ambassadeur américain à Kiev Jeffrey Payyett . «Les règles devraient être adoptées d'une procédure régulière. Sinon, la crédibilité des institutions démocratiques et le système juridique est menacée, "- a déclaré dans un commentaire ambassadeurs de l'UE en Ukraine Jan Tombinskoho .

Les États-Unis a exprimé sa «profonde préoccupation que le Conseil a poussé plusieurs lois controversées, pas dotrymavshys procédures spécifiées. Certaines de ces lois limitent le droit de manifester pacifiquement et la liberté d'expression, l'indépendance des médias soumis à la pression et ne pas empêcher le fonctionnement des organisations non gouvernementales ». [63]

Secrétaire d'Etat américaine, John Kerry a appelé les lois "manœuvre anti-démocratique" en donnant l'évaluation suivante: [64]

    ... Les mesures qui ont été prises le 16 Janvier, est anti-démocratique, ils ont tort, ils emmènent son droit à la population de l'Ukraine et sa chance pour l'avenir.

Principal de l'UE adoptée en Ukraine croire ces lois qui restreignent les droits et libertés, et invite le président Viktor Ianoukovitch ne les soutiendra pas. Vice-président de la CE, Haut Représentant de l'UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité commune , Catherine Ashton, profondément préoccupé par les développements en Ukraine. [65]

Président du Parlement européen Martin Schulz a appelé le président ukrainien Viktor Ianoukovitch de ne pas signer la loi adoptée par le Parlement:

    Je suis profondément préoccupé par la Verkhovna Rada d'Ukraine projets de loi, ce qui peut restreindre les libertés fondamentales des citoyens, entraver la liberté de réunion et d'expression et de restreindre les activités des ONG. Entrée en vigueur pousser l'Ukraine à son autoritaire, passé soviétique. [66]

Commissaire européen à l'élargissement et politique européenne de voisinage , Štefan Füle, a donné le résultat suivant: [10]

    Je suis choqué. Voyant une telle départ de l'Ukraine piste européenne est une déception. L'inquiétude est que nous voyons comment il est devenu un tel partenaire important de l'UE. Décision adoptée par ... la Verkhovna Rada, est le manque de respect des principes démocratiques fondamentaux et qu'ils ne concernent que sur l'état de la démocratie et l'avenir de l'Ukraine, mais aussi avoir des implications pour le partenariat entre l'UE et l'Ukraine.

Haut Commissariat des Nations Unies pour les droits de l'homme, Navi Pillay, a appelé les autorités ukrainiennes à empêcher l'entrée en vigueur de la nouvelle loi en introduisant un cadre strict à des manifestations anti-gouvernementales, et a appelé les lois adoptées par le Parlement le 16 Janvier comme ne répondant pas aux normes internationales de droits de l'homme. Elle a dit [67] :

    ces lois imposent des limites à la liberté d'expression et la liberté de réunion, le droit à l'information et le droit de la société civile de travailler librement.

Dans le Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) pour la liberté des médias, Dunja Mijatovic a exprimé sa préoccupation au sujet adoptée en Ukraine modifications législatives, y compris le retour de la responsabilité pénale pour diffamation. Elle estime qu'elle menace la liberté d'expression en Ukraine. [68]

Ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt a déclaré que le vote en faveur d'un certain nombre de lois, qui ont eu lieu dans le parlement ukrainien le jeudi, de travail contre l'indépendance de l'Ukraine. "Pour ce que nous avons vu aujourd'hui à Kiev, de toute évidence - les noirs desseins contre la démocratie. Et enfin - contre l'indépendance de l'Ukraine ", - écrit M. Bildt. Ministre polonais des Affaires étrangères Radoslaw Sikorski a appelé les événements dans le parlement ukrainien «sinistre» et a demandé si l'Ukraine a décidé de se retirer de la voie européenne. Ministre des Affaires étrangères de la Lituanie de Linas Linkyavichyus à son tour estime que voter pour un certain nombre de projets de loi au Parlement le jeudi ne sera pas conduire à un dialogue et le développement démocratique en Ukraine. [69]

Transparency International estime lois adoptées jeudi la raison de la répression au début et a exhorté le président de l'influencer, il a mis son veto cette loi. C'est le directeur général du département de l'Ukraine Alexei nuage. Il a déclaré que les auteurs de la loi veulent un outil pour discréditer les organisations actives en essayant de procéder à des réformes en Ukraine. [70]

Organisation internationale des droits de l'homme Freedom House a appelé le président Viktor Ianoukovitch à rejeter les lois adoptées par le Parlement, ce qui réduira l'engagement du pays aux droits de l'homme:

    Freedom House condamne la Verkhovna Rada d'Ukraine législation qui criminalise la diffamation, dans le style d'introduire des restrictions pour les ONG qui reçoivent des fonds de l'étranger, les deux «agents étrangers» et punit les citoyens à la participation en signe de protestation.

Chef de David Kramer a dit qu'il était ennuyeux de regarder comme le "gouvernement démocratiquement élu de l'Ukraine est de plus en plus s'éloigner des aspirations démocratiques du peuple de l'Ukraine". [71]

Agence Reuters a indiqué que l'Union européenne a annulé le dîner traditionnel avec le président Vladimir Poutine lors du sommet de l'UE-Russie de montrer que la relation n'est pas retourné à la "normale" après le "bras de fer" avec Moscou pour l'Ukraine. [72] [73]

MEP Rebecca Harms évalué lois approuvées comme un coup d'Etat en Ukraine et a déclaré que si cette loi entre réellement en vigueur, l'UE devrait mettre en place les sanctions les plus larges: «Tous les comptes européens des membres du gouvernement ukrainien, leurs représentants et leurs familles doivent être congelés. La délivrance de visas Schengen à ces personnes doit être arrêté ". [74]

Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon , à travers son porte-parole, a exhorté l'Ukraine à garantir les principes de la liberté d'expression et de réunion pacifique [75] .
Les estimations des médias du monde entier

Les publications les plus influentes dans le monde ont condamné l'adoption de ces lois. Par exemple, le journal britannique Financial Times écrit que ces lois tout simplement empêcher les protestations en Ukraine. En outre, la crise politique a atteint son apogée depuis ses débuts en Novembre 2013. [76]

Dans les États-Unis Le Washington Post note que adopté des lois inspirées de la législation russe et ils n'ont pas indiqué que M. Ianoukovitch est prêt à approfondir la coopération avec l'UE. [76]
Les tentatives visant à annuler

Après la publication des lois de leur adoption essayé de faire appel à la HAC, mais le tribunal a refusé. [77]

Également enregistré au parlement plusieurs projets de loi visant à abroger tout ou partie des lois adoptées par le 16 Janvier - Numéro du projet de loi 4007 , 4007-1 , 4007-2 , 4010 . Ces projets de loi peuvent être considérés lors d'une session extraordinaire du parlement qui se tiendra le 28 Janvier 2014.

 

 

UKRAINE / Les lois de la dictature

Remarques

↓ Afficher le

  1. ministère des Affaires étrangères de l'OSCE, "la dictature de la loi" répondre à tous démocratique normes / / ukrainien Pravda , 18/01/2014.
  2. ministère des Affaires étrangères a assuré l'OSCE que la "dictature de la loi» est très démocratique / / TVi , 18/01/2014.
  3. Miroshnichenko continue d'étonner: les lois dictatoriales - reprochent également à l'opposition / / 5.ua , 18/01/2014.
  4. Aller à: un b en d e f "manuelles" lois:? coup ou une garantie de prospérité / / BBC Ukraine , 16.01.2014.
  5. Ianoukovitch a signé «lois de main" / / Aloud , 17/01/2014.
  6. signé lois "main", Rybak a violé au moins deux règles règlements / / iPress.ua , 18/01/2014.
  7. ministère des Affaires étrangères a demandé aux critiques occidentaux de lois controversées ne s'immiscent pas dans les affaires de l'Ukraine
  8. L'UE a appelé M. Ianoukovitch à veto sur les lois anti-démocratiques
  9. Schultz a exhorté M. Ianoukovitch "L'Ukraine n'est pas réglé en dehors du monde civilisé"
  10. Aller à: un b lois BP adopté s'aggravent les relations de l'UE avec l'Ukraine - Füle
  11. Aller à: un b Transparency International considère le droit Kolesnichenko-Oleinik outil de répression
  12. Freedom House appelle Ianoukovitch à rejeter des lois qui sont dans les "âges sombres"
  13. Le président a signé un certain nombre de lois. Service de presse du Président de l'Ukraine Viktor Ianoukovitch
  14. officiel: Ianoukovitch a signé toutes les lois adoptées par le Conseil du 16 Janvier
  15. La peine de plus de 5 voitures du convoi quand il a été adopté Avtomaydan - par la loi
  16. Aix-rehyonal: le projet de loi Kolesnychenko-Olyynыka - ce cas "centres de mozhovыh," le FSB
  17. Implications "jeudi noir": lois zhestkosty en Ukraine operedyla de. PHOTOS
  18. Régions députés dans le traitement des bénéficiaires "dépassé" par des collègues russes et américains
  19. «Homeland» fait référence à des événements au Parlement coup / UNIAN, 16/01/2014 17h53
  20. Shurhalo D. Budget 2014 et les «lois de police», adoptée sans discussion / Radio Liberty, 16/01/2014
  21. Les auteurs du projet de loi: Kolesnychenko V. , V. Oleinik
  22. Après l'adoption de la loi Kolesnichenko-Oleinik en Ukraine considérablement augmenté les ventes de cartes SIM / / Expres.ua, 18/01/2014.
  23. "Reporters sans frontières" appellent Ianoukovitch de ne pas signer la loi Kolesnichenko-Oleinik / / Telekritika , 16/01/2014.
  24. Les auteurs du projet de loi: Pylypenko VP , V. Pisarenko
  25. projet fait par le Cabinet des Ministres de l'Ukraine
  26. Auteur Bill: S. Kivalov
  27. rapporteur: Mirimsky LY
  28. rapporteur: V. Oleinik
  29. Les auteurs du projet de loi: Symonenko P. , Alekseev IV
  30. Les auteurs du projet de loi: Symonenko P. , Alekseev IV
  31. rapporteur: Shpenov DY
  32. Aix-rehyonal: le projet de loi Kolesnychenko-Olyynыka - ce cas "centres de mozhovыh," le FSB
  33. Implications "jeudi noir": lois zhestkosty en Ukraine operedyla de. PHOTOS
  34. Régions députés dans le traitement des bénéficiaires "dépassé" par des collègues russes et américains
  35. Bыvshyy consultant Ianoukovitch: "Lois Drakonovskye" ne ymeyut pas nykakoho relations roulé droit (en russe)
  36. Oleynik confirmé que sans compter les mains levées lors du vote en BP / UP, le 21 Janvier 2014, 12:39
  37. Rybak violé réglementation Les lois de signature, le jeudi
  38. La Voix de l'Ukraine. - 2014. - № 10 (5760). - Mardi 21 Janvier, 2014
  39. Courrier gouvernement. - 2014. - № 11. - Mardi 21 Janvier, 2014
  40. http://tvi.ua/new/2014/01/21/oficiyna_presa_opublikuvala_zakony_pro_dyktaturu
  41. Qu'est-ce interdit et restreint nouvelle loi ukrainienne?
  42. loi du 16/01/2014 № 721-VII sur la modification de la Loi de l'Ukraine «Sur le système judiciaire et le statut des juges» et les règles de procédure des mesures supplémentaires afin de protéger la sécurité des citoyens - la Verkhovna Rada d'Ukraine.
  43. Il est possible de faire Avtomobilist "oboyty« lois Novye. Avocats d'opinion / Avtoportal 23 Janvier 2014 (en russe)
  44. L'opposition était prévue pour la prochaine Assemblée populaire dimanche
  45. opposition convoquer un nouveau conseil et se prépare à la grève
  46. En opposition exigence supplémentaire: annuler les lois "dictatoriales"
  47. Loutsenko: Tous - la prise de la bande de décision
  48. Timochenko donne des conseils sur ce qu'il faut faire avec "neodyktaturoyu"
  49. En Ukraine a annoncé une mobilisation générale
  50. Le Conseil a adopté une loi ouvrant la voie à des arrestations massives - Fondation «Renaissance»
  51. organisation des médias condamne "la destruction d'un journalisme indépendant» en Ukraine - une déclaration
  52. CPLR avis juridique sur les "lois" du 16 Janvier, 2014
  53. Avtomaydan envoyé au Parlement. - TBI. - Janvier 19, 15:25
  54. affrontements après la Chambre du peuple à Kiev
  55. Le gouvernement a accepté de ne pas appliquer les «lois de la dictature", afin de négocier avec l'opposition / / TBI, 20/01/2014, 12:04
  56. Pour le texte de la loi, ils doivent "entrer en vigueur le jour suivant celui de sa publication."
  57. Lviv refuser de procéder à des «lois dictatoriales" / pack 22 Janvier 2014 21:55
  58. ministère des Affaires étrangères a demandé aux critiques occidentaux de lois controversées ne sera pas s'immiscer dans les affaires de l'Ukraine / / ukrainien Pravda , 17/01/2014.
  59. répond ministre des Affaires étrangères et les ambassadeurs Leonid Kozhara premier vice-président Igor Kalyetnik des États-Unis et de l'UE / / Ministertsvo Affaires étrangères de l'Ukraine , 17/01/2014.
  60. Aller à: un b droit des affaires ukrainien Kolesnichenko, Oleynik coûtera 600 millions de dollars par an
  61. Kyivstar et MTS effectivement prouvé exécution irréaliste de la carte SIM / / Business.ua , 17/01/2014.
  62. Lois, prynyatыe dans "chernыy jeudi" et en appuyant sur ​​les entreprises, - experts
  63. US Soucieux «loi de la dictature"
  64. secrétaire d'État, John Kerry croit que les lois adoptées par la rupture de l'OSCE et de l'UE / / Korrespondent.net , 18/01/2014.
  65. L'UE a appelé M. Ianoukovitch à veto sur les lois anti-démocratiques
  66. Schultz a exhorté M. Ianoukovitch "L'Ukraine n'est pas réglé en dehors du monde civilisé"
  67. L'ONU a condamné les «lois de la 16 janvier»
  68. L'OSCE espère que M. Ianoukovitch opposerait son veto à la "dictature de la loi"
  69. L'UE a commenté «événements sinistres" au Parlement
  70. Transparency International considère le droit Kolesnichenko-Oleinik outil de répression
  71. Freedom House appelle Ianoukovitch à rejeter des lois qui sont dans les "âges sombres"
  72. UE baisse dîner avec Poutine à afficher 'Business as usual pas'
  73. En raison de la situation en Ukraine Union annulé le dîner avec Poutine
  74. 17/1/2014 PRESSEMITTEILUNG Putsch gegen Demokratie in der Ukraine
  75. New York, 20 Janvier 2014 - le Déclaration attribuable au Porte-parole du Secrétaire général sur l'Ukraine
  76. Aller à: un b médias étrangers a critiqué les lois adoptées en Ukraine

Voir les commentaires

Rédigé par Anthony Le Cazals

Publié le 13 Janvier 2014

DELEUZE / L'art du faussaire ou les quatres définitions de la puissance du faux
La formation cristalline renvoie dans l’œil à une fonction voyante. Cette image-cristal, autre nom pour la formation cristalline, contient le défilé ou la série des faussaires (autre nom pour la puissance du faux).
- 1er niveau l'art de la description (avec la description organique, qui pose son objet comme indépendant via la décidabilité du réel et de l'imaginaire, et la description cristalline, qui se substitue à son objet).
- 2ème niveau l'art de la narration (la narration véridique qui repose sur la décidabilité du vrai et du faux et la narration falsifiante qui pose l'indiscernabilité du vrai et du faux).
Aux niveaux du dire et du faire s'ajouteront, deux niveaux supplémentaires, cette fois philosophiques. Ils nous amèneront à donner deux autres définitions, à l'aveugle à présent, du faussaire ou de la puissance du faux.

Le problème brut ou mal préparé, à la fin de la précédente séance, est que des auteurs comme Wells, Resnais (accessoirement Robbe-Grillet) posent dans le même mouvement la série des puissances du faux et se heurtent au problème du temps dans l'image.

On se préparait à un problème et on bute sur un autre. Le temps pousse et élève les problèmes à la puissance du faux. Pourquoi ? parce que le temps est la plus profonde mise en question du concept de Vérité ? C'est quelque chose d'enfantin. Non parce que dans le temps la vérité varie, il n'y a aucun intérêt à cette variabilité du contenu puisqu'on ne s'élève pas à la puissance du faux et à la forme du temps comme vide et pure. La vérité ne concerne que les essences c'est-à-à-dire ce qui est soustrait au temps. Le problème des futurs contingents est l'expression ou la petite histoire qui marque l'affrontement de la forme du temps et des malheurs qui sortent du concept de vérité: est-ce qu'il y aura des vérités d'existence (l'existant étant le futur contingent).

On ne peut sauver le principe de non-contradiction qu'en apparence et au prix d'un formidable effort qui consiste d'abord à l'appliquer à l'un membre de l'alternative (par exemple il y aura une bataille navale demain ou il n'y aura pas une bataille navale demain) sans contredire à une autre forme du principe de non-contradiction à savoir que du possible on ne peut pas faire sortir l'impossible. Or Deleuze et le stoïcien Chrysippe soutiennent la thèse paradoxale (classique dans sa forme) que du possible sort l'impossible. Si le principe de contradiction s'applique aux vérités d'existence c'est-à-dire à la forme du temps (le passage du futur au passage) alors vous perdez ce que vous avez sauvé d'une main.

Le paradoxe (ou argument) du dominateur posait la question de savoir si les actes du lendemain étaient dominés par le principe de non-contradiction et donc la nécessité. Un autre stoïcien de la première génération prenait le problème par l'autre bout pour sauver le principe de non-contradiction : seule l'alternative des proposition futures est nécessaire, il y a de nombreux inconvénients dont le principal consiste à limiter le principe de non-contradiction par une logique trivalente du vrai-faux-possible. 2°) seul passé est nécessairement vrai or, paradoxe, du possible sort l'impossible. 3°) En niant que le passé soit nécessairement vrai. pour dire que le impossible ne sort pas de l'impossible, Cléante distingue le nécessaire et le fatal et fait que le passé n'est plus nécessaire mais fatal. Pour sauver le principe de non-contradiction et donc pour concilier la vérité et le temps, il devait nier qu'une proposition portant sur le passé soit nécessairement vraie. L'événement passé n'est pas nécessairement vrai, il est fatal.

On peut alors donner quatre définitions du faussaire :
- La faussaire constitue des formations cristalline par opposition au grand créateur des formes organiques à savoir Dieu (l'homme de la description cristalline).
- Le faussaire fait que dans la narration on ne sait plus qui parle et de quoi ça parle (l'homme de la narration falsifiante).
- Le faussaire c'est celui qui du possible fait sortir l'impossible (prestidigitateur).
- Le faussaire c'est celui qui, du passé, fait quelque chose qui n'est pas nécessairement vrai (hypnotiseur, magnétiseur).

Voir les commentaires

Publié le 12 Janvier 2014

ABERRATION / L'orgone de Wilhelm Reich

Notre connaissance avance par aberrations. L'orgone de Wilhelm Reich est à la physique électromagnétique ce que l'inconscient psychanalytique est à la neurologie et l'éthologie (ramenés à de la "psychiatrie" encore trop humaine et organique).


La théorie de l'orgone n'est que théorie subjective (quant à sa subsomption) qui anticipe maladroitement la découverte des rayonnements cosmiques (solaire, galactique et extragalactique). On connaît par ailleurs l'existence de radiations terrestres (émission de radon) qui servent par exemple à détecter les séismes (cf. Déméter_(satellite)). Enfin au niveau de l'homme on a découvert qu'il existait un champs magnétique au niveau de chaque cellule, donc au niveau du cerveau mais surtout au niveau du coeur (Les ésotérique peuvent rapprocher cela de l'inconscient cellulaire de Sri Aurobindo, autre théorie subjective). De même au niveau de l'ADN, il y a émission d'ultraviolets et sensibilité quant à sa duplication aux différentes radiations. C'est l'ensemble de tous ces phénomènes que Reich à réduit sous les termes d'orgones biologique, atmosphériques (dispersion des rayonnements cosmiques en particules) et cosmique. Mais cela comporte de nombreuses implications : voir cet article quant à l'incidence du rayonnement cosmique sur l'évolution de la Terre et de la vie.

 

Ainsi comme notre science est soumise aux sens, exceptés quelques sages yogiques ou des personnes s'intéressant aux cancers (comme maladies épigénétiques, récente confirmation de l'OMS) et aux énergies affectives (ici et ici http://0z.fr/3nDqw), personne personne ne peut sentir ces champs électromagnétiques et radiations (puisqu'on les mesure en électronvolts), nous baignons dedans comme Obélix dans les effets de la potion magique. Nos sens ne sont pas des instruments de mesure pour ces effets, l'orgone est donc une tentative de sortir de l'anthropocentrisme de nos sens (la détection des certains cancers par les sens des chiens est une manière de contourner cette lacune), mais qui manque d'exactitude ou de précision. La méthode de mesure anthropocentrique d'Einstein de la température apparaît donc comme hors de propos, voire maladroite dans ce qu'elle écarte, mais nous ne savions pas à l'époque que le soleil était une immense réaction nucléaire. Dès lors, ce qu'on appelle "la vie" est tout aussi bien constituée de "matière" (molécules organiques) que de champs énergétique. Elle possède de ce fait une dimension inorganique ou non corpusculaire. Sur l'importance de ce phénomène vous pouvez vous référer au documentaire ésotérique Thrive, pour bien vous montrez que d'autres personnes ont cherché à atteindre ces généralisations ou tout simplement ont.


L'anthropocène (la crise amenée par l'expansion de l'humanité à la surface de la Terre qui accapare 40% des produits de la photosynthèse) est donc la simple expression de la convergence d'une haute activité des rayonnements cosmiques (au sein d'un bras de la voie lactée que traverse le système solaire et du rapprochement cyclique avec la galaxie d'Andromède) qui oblique d'autant l'homme à s'équiper et à inventer pour se dépasser.


Quant à la charge électrique humaine, pour vous donner une grande d'idée, il semble que lorsque vous êtes débout, il y a un champ électrique vertical d’une tension de 100 à 150 volts par mètre. Ainsi, entre le haut de votre tête et vos pieds, il y a une différence de potentiel de 220 volts, en tant que source de potentiel. Autre exemple le champ électromagnétique du coeur est 5000 fois plus important que celui du cerveau, il semble bien que le coeur ait une importance capitale (sic) pou l'homéostasie de chacun, son "bien-être", sn "harmonie intérieure".


L'orgone n'est qu'une réduction très biaisée et approximatives des champs magnétiques et lumineux (UV), en cela il y a bien un point de vue philosophique ou scientifique sur la théorie de l'orgone, donc un apport de ce texte à la discussion. Les canons à orgone de Reich qui déclenchent ou dispersent des nuages ne sont rien à côté des "vents solaires" qui provoquent ou non une activité nuageuse. En comparaison des champs électromagnétique issus des noyaux d'atomes qui vont jusqu'à heurter notre atmosphère ou du radon qui s'échappe le croûte terrestre, l'orgone paraît être une métaphore, une approximation. MAIS IL N'Y A PAS DE SUBSTANCE 'ORGONE'.

Voir les commentaires

Publié le 12 Janvier 2014

  Le cœur, muscle auto-animé et organe de vie, aurait-il encore des secrets à nous livrer ? Au début des années 90, des chercheurs américains ont fait une découverte surprenante : notre cœur est entouré d'un réseau de neurones – environ 40000 – identiques à ceux présents dans notre cerveau, qui leur a fait parler du “ cerveau du cœur ”.On a ainsi découvert que le petit cerveau du coeur reçoit en premier les informations émotives et les transmet ensuite au cortex qui assure leur traitement et les redistribue aux organes concernés.Le coeur semble également être une puissante source d'ondes électromagnétiques, acoustiques et autres fronts d'ondes que d'autres organes reconnaissent et interprètent.

 

 

Première interaction

Les neurones et l'électricité

La communication neurologique au moyen de la transmission d'impulsions nerveuses. Le cœur envoie plus d'information au cerveau qu'il n'en reçoit, il est l'unique organe du corps doté de cette propriété, et il peut inhiber ou activer des parties déterminées du cerveau selon les circonstances. Cela signifie-t-il que le cœur peut influencer notre manière de penser ? Il peut influer sur notre perception de la réalité, et de ce fait sur nos réactions.

 

Deuxième interaction

 

Le cœur a un Cerveau : Les neurones et les neurotransmetteurs

L'information biochimique au moyen des hormones et des neurotransmetteurs. C'est le cœur qui produit l'hormone ANF, celle qui assure l'équilibre général du corps : l'homoeostasie. L'un de ses effets est d'inhiber la production de l'hormone du stress, et de produire et de libérer l'ocytocine, connue comme hormone de l'amour.

 

Troisième interaction

La communication biophysique au moyen des ondes de pression. Il semble qu'au travers du rythme cardiaque et de ses variations, le cœur envoie des messages au cerveau et au reste du corps.

 

Quatrième interaction

La communication énergétique : le champ électromagnétique du cœur est le plus puissant de tous les organes du corps, 5.000 fois plus intense que celui du cerveau. Et on a observé qu'il varie en fonction de l'état émotif.

PENSEE / Les interactions cérébro-cordiales ou le génie du coeur

Voir les commentaires

Publié le 11 Janvier 2014

Notre propre système sensoriel biologique est à première vu conçu de manière à être sensible aux interactions entre le "matériel" et l’"énergétique", ce que Proust appelait des signes. En 1909, Max Planck commença une série de huit cours sur la thermodynamique en affirmant que la science est l’étude systématique des perceptions sensorielles, que nos concepts des principes fondamentaux tels que celui de force proviennent de nos sens, que le but de la science consiste simplement à « mettre en relation les perceptions sensorielles avec des lois fixes, ceci en accord avec l’expérience » dont ces lois doivent se rapprocher de plus en plus.Ceci dit, il ajouta : « Eh bien, Mesdames, Messieurs, une telle approche n’a jamais contribué au moindre progrès de la physique. » Il peut être utile de relier les perceptions sensorielles les unes aux autres par des formules mathématiques et d’en tirer des conséquences logiques, mais ceci ne donnera jamais la découverte d'une nouvelle interaction.

BRIBE / Nos sens et notre science

Voir les commentaires